Poster : Pelouses sèches des Hauts-de-France

  TYPE :

Qu'est-ce qu'une pelouse sèche ?
Les pelouses sèches se développent sur les sols secs et pauvres en éléments nutritifs, sur une roche calcaire ou siliceuse. Elles sont caractérisées par une végétation herbacée basse, souvent parsemée de fourrés et bosquets. Ces milieux peu perturbés par les activités humaines présentent une grande richesse en espèces végétales, parmi lesquelles des espèces montagnardes et méridionales.

LES FOURRÉS

Un fourré est un stade de transition entre pelouse et forêt où dominent des arbustes. Il est selon le contexte dominé par le Genévrier (on parle alors de junipéraie) ou un cortège plus ou moins diversifié comprenant Prunellier, Bois de Sainte Lucie, Cornouiller. Leur développement sous forme de mosaïques au sein des pelouses multiplie les niches écologiques où des espèces aux exigences différentes peuvent se développer.


DES REFUGES POUR LA FAUNE ET LA FLORE

Les pelouses abritent des cortèges floristiques très diversifiés, dont les plus remarquées sont les Orchidées, et une grande partie de la flore menacée de la région.
Elles accueillent également de nombreux insectes qui s'y nourrissent et s'y reproduisent, mais aussi des reptiles. Cette petite faune induit la présence d'oiseaux qui utilisent les pelouses sèches comme zones de chasse : Tarier pâtre, Bondrée apivore...


LES MENACES

Les pelouses sèches peuvent subir les impacts des activités humaines :
- plantations de conifères,
- mise en culture,
- retournement ou destruction de la roche sous-jacente pour passer en prairie.
Le développement des activités de loisir peut aussi être à l'origine de dérangement de la faune ou de dégradations.


RESSOURCES FOURRAGÈRES DIVERSIFIÉE

Le déroulement des saisons fait se succéder une flore variée : une centaine d'espèces différentes peuvent se développer au cours d'une année.
Cette diversité d'espèces herbacées et ligneuses a un intérêt nutritionnel pour les animaux pâturant ces pelouses. Si la valeur fourragère est plus faible que dans une prairie, les bêtes y trouvent une source d'alimentation très complète : les herbacées peuvent être consommées tôt au printemps et les ligneux complètent l'offre nutritionnelle jusqu'à l'automne.


L'EMBROUSSAILLEMENT

Les pelouses sèches existaient avant toute intervention humaine et étaient notamment entretenues par des herbivores sauvages aujourd'hui disparus (auroch, bison...). Suite à l'expansion de la forêt, ces espaces ont été reconquis au Moyen Age par défrichement afin de gagner des surfaces d'espaces pastoraux.
Après la seconde guerre mondiale, ces milieux peu productifs et parfois éloignés des exploitations ont été progressivement abandonnés. Les arbustes colonisent alors le milieu qui évolue en fourré puis en boisement.
Pour les réouvrir, il peut être nécessaire d'intervenir avec des engins de broyage adaptés, dans le cadre d'un plan de gestion écologique. Le pâturage ou la fauche sont ensuite les modes d'entretien les plus adaptés.



La biodiversité est menacée, mais ce n'est pas une fatalité.
Chacun peut agir à son échelle pour la préserver !

nature_img5

PUBLICATIONS

Poster : Bocage des Hauts-de-France

Poster : Mammifères communs des Hauts-de-France

Poster : Papillons des jardins des Hauts-de-France

logo CPIE Oise

CPIE des Pays de l'Oise

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement 6/8 rue des Jardiniers 60300 SENLIS
tel : 03.44.31.32.64

  • CONTACT

  • Nom
  • Email
  • Structure
  • Téléphone
  • Code Postal
  •